Tickets-santé

Tickets-santé

3

Distribuer, en commençant par les personnes à risque et les personnes ayant un revenu trop modeste pour se permettre ces produits, 200 euros de tickets-santé, utilisables, un peu comme les tickets-restaurant, mais dans les magasins bio et locaux, sur les marchés, etc. où sont vendus des légumes et fruits ayant encore au moins 80% de leur vitamines et minéraux. Ainsi toute la population aurait l’occasion de booster son immunité et il y aurait moins de cas avec des symptômes graves. Ceci dégorgerait les hôpitaux et permettrait sur le moyen terme de réellement mettre en route une immunité collective où bien moins de gens risqueraient la mort par covid. Ceci endiguerait les flous actuels de mesures qui ne sont que des rustines et nous pourrions tous petit à petit reprendre le dessus sur notre vie active et « normale ». Dans un premier temps, de toute façon, nous allons nous retrouver à nouveau en confinement, donc autant en profiter pour mettre en route une solution qui marcherait efficacement en utilisant notre défense immunitaire tout naturellement. Pas besoin de vaccin obligatoire, fini les masques qui détruisent notre immunité dont on a besoin pour se défendre, pas besoin de médicaments qui eux aussi bousillent flore intestinale et foie nécessaires à une bonne défense immunitaire. L’Horeca pourrait bénéficier de cette solution pour reprendre en formant les clients sur ce qui compose une bonne assiette.
L’immunité a besoin pour être bonne de : magnésium, calcium, vitamine C, B6, B3, d’un foie et d’intestins équilibrés et en bonne santé.

Comments: 1

  1. Antonio Ferraro dit :

    Bonjour, je pense que celle qui vous avez proposée est une mesure à long terme, car booster le système immunitaire des personnes ne se fait pas d’un jour à l’en demain. Mais c’est un objectif à poursuivre, même si on sort du cadre du COVID-19. Votre idée en effet est un support à ce qui devrait être une bonne « éducation alimentaire ».

    Pour le moment, nous devons suivre les recommandations des groupes d’experts, c’est encore (tristement) masques, distanciation sociale, mesures d’hygiène, gel hydroalcoolique etc. Pour le vaccin, il faudra prouver l’efficacité, être sur et certain de l’avoir, et le donner d’abord aux catégories plus à risque.

Add your comment